Rechercher

Les techniques les plus connues de microblading et shading




Aujourd’hui, je vais vous présenter quelques-unes des techniques les plus connues de microblading et shading. Voyons d’abord ensemble, quels sont les éléments à partir desquels on peut calculer le nombre de combinaisons possibles. Premier élément : le microblading, qui selon la définition ne s’effectue qu’avec la lame. En deuxième lieu: les éléments du shading, qu’il soit effectué à la machine ou manuellement, qui peut accompagner ou pas le microblading. A partir de ces éléments on peut arriver à un certain nombre de cas de figures qui eux à leur tour peuvent donner lieu à des techniques différentes. Passons en revue les techniques les plus connues. 1. Premier cas de figure, le microblading qui s’effectue tout seul. Il existe différentes techniques de microblading, la plus connue étant la technique Phibrows que l’on ne présente déjà plus. Puis je peux mentionner ici aussi la technique de Boldbrows lorsqu’elle n’est pas accompagnée du shading. Il s’agit donc des techniques manuelles selon la définition du microblading. 2. Deuxième cas de figure, le shading entier à la machine. Ici on peut mentionner la technique de Powderbrows, qui s’effectue en utilisant la machine d’ombrage de début à la fin. 3. Troisième cas de figure, le shading entier manuel. Ici on peut mentionner la technique de Phiombre, qui consiste à effectuer le shading c’est-à-dire l’ombrage manuellement de début à la fin de sourcil. 5. Autre cas de figure, c’est de combiner le microblading avec shading à la machine. On peut mentionner ici la technique de (Phibrows Shading, BoldBrows Shading, SaikoBrows, Latinbrows) etc. Comme vous pouvez voir, c’est le cas de figure le plus répandu, étant donné le nombre de techniques qui sont issues de ce type d'alliance entre le microblading et shading. 6. Autre cas de figure, c’est de combiner le microblading avec le shading manuel cette fois-ci. De ce mélange, est issue la technique de Phishading. Ici on effectue le shading manuellement au lieu de le faire avec la machine comme c’était le cas précédemment. On voit bien que, le mot microblading ou shading n'apparaissent pas toujours dans l'intitulé de la technique, pourtant il en font bien parties. Par exemple : • Dans Phibrows/Shading, on retrouve le mot shading mais aussi une indication au microblading à travers le mot Phibrows qui est devenu presque un synonyme de microblading. • Dans l’intitulé Phishading, on retrouve le shading. Mais le microblading ici est sous-entendu. • Chez Boldbrows, LatinBrows, Saikobrows etc les deux mots de microblading et de shading sont sous-entendus et n’aparraissent pas dans les intitulés des techniques. CE QUI DISTINGUE LES TECHNIQUES Le microblading est différent en fonction de chaque technique et n’est pas le même. Chez Phibrows Shading vous avez le microblading facon Phibrows. Chez les autres techniques vous avez le microblading qui correspond aux propriétés de chaque technique et tiens généralement le nom de la technique correspondante. Le shading n’est pas le même non plus et s’accommode d’habitude au type et au projet de microblading de chaque technique. Dans cette vidéo je vous ai présenté quelques exemples de techniques, mais comme vous pouvez constater les possibilités sont innombrables. Je consacrerai aussi une vidéo à chacune de ses techniques dans lesquels je me suis spécialisée. Avant ça, dans ma toute prochaine vidéo, je vous explique comment on crée une technique à part entière et ce qui les différencie vraiment. Merci.

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout